samedi 7 septembre 2013

Cheesecake party !


Après avoir essayé (et carrément adoré) les carrés au citron, j'ai tenté l'incontournable dessert américain, le bien-nommé cheesecake, proposé par Marc Grossman dans Un goûter à New-York. Il a fallu rassurer mon entourage (mais non, ça n'aura pas le goût de camembert je te dis !) et passer quelques heures derrière les fourneaux. Et puis, le verdict est tombé : il est juste absolument délicieux, tel un petit nuage de mousse, accompagné d'une couche craquante et sucrée de biscuits, nappé d'un somptueux coulis de framboise qui se déposent délicatement dans la bouche... Bref... voici la recette !


La croûte : préchauffez le four à 175°C. Mélangez le tout au robot et l'étaler au fond d'un moule beurré, puis faites cuire pendant 15 minutes. 


Après cuisson, augmentez la température du four à 225°C.
Et ensuite, on s'attaque à la crème de fromage : mélangez le fromage, le sucre, une demie cuillère à café de sel, la farine, la crème fraîche, les œufs et l'extrait de vanille (dans cet ordre !) et versez sur la croûte. Et 10 minutes de cuisson à 225°C puis 1h15 à 120°C.


Pour finir, on laisse refroidir et on réserve au réfrigérateur pendant quatre heures au moins. 
J'ai suivi ensuite la recette de topping de framboises (autrement dit nappage...) pour recouvrir le gâteau. Il suffit d'avoir sous la main un pot de confiture de framboises (qu'on fait cuire en lui ajoutant un demi verre d'eau...) à napper sur le cheesecake et puis, pour la déco, on ajoute des framboises entières sur toute la surface.

Et voici le résultat ! 




9 commentaires:

  1. Miam miam, il faudra que je teste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et en plus, c'est tout simple à faire !

      Supprimer
  2. Yummy !
    Great ! I ♥ cheesecakes !

    RépondreSupprimer
  3. Je me doutais de la remarque de Nadie ;)
    Moi, je suis aussi partante pour goûter!
    A bientôt donc ;)

    RépondreSupprimer
  4. Je veux bien goûter également!

    RépondreSupprimer
  5. J'en ferai un la prochaine fois qu'on se voit, promis !

    RépondreSupprimer
  6. Très prochainement au menu de ma modeste table !
    Merci et bon ap' !

    RépondreSupprimer